Rechercher

Poids et confinement

Mis à jour : avr. 10

L'immobilité, la restriction des déplacements, le confinement à la maison, la peur face à la situation présente, face à la situation à venir sont toutes des causes qui peuvent amener à prendre du poids.


Tout d'abord DECIDEZ d'être vigilant à ce que vous mangez ! Cette occasion de confinement est parfaite pour débuter une conscience du "manger moins, mais manger mieux". Il n'y a pas de meilleur moment, sinon ça ne sera jamais le moment. Utilisez ce moment pour en faire LE moment.

Ensuite réfléchissez à tous les aspects positifs qu'entraîne cette perte de poids, Réfléchissez à combien de kilos vous voulez avez besoin de vous délester,

Posez-vous la question ce que vous allez gagner en contrepartie, (confiance, bien-être...)

Essayez de vous visualiser plus léger, en meilleur santé, vous sentant plus à l'aise dans vos vêtements... Allez-vous être fier de vous ? Notez toutes les choses bénéfiques que vous tirerez de cet allègement.


Une fois l'objectif défini clairement, ayez de la discipline. Donnez-vous cette chance de réaliser ce que vous souhaitez depuis si longtemps. C’est la victoire de soi sur soi-même. Quand vous êtes tenté d'abandonner, pensez à ce qui se passera si vous baissez les bras maintenant. Si vous vous laissez aller, comment serez-vous dans 2-3 mois ? Et si vous vous prenez en main, comment vous sentirez-vous dans 2-3 mois ?

Offrez-vous cette opportunité d’être réellement libre.


Et pour cela mettez en place quelques règles :

  1. Lors de vos courses : mettez toujours dans votre caddie une bonne quantité de fruits et de légumes frais, ils doivent avoir la meilleure place dans votre alimentation quotidienne. Nous avons le temps de cuisiner, alors pensons à nous faire des petits plats santé, en utilisant de bons produits. Vous pouvez aussi préparer vos menus à l'avance, cela facilitera la liste de course en produits sains pour éviter de faire des courses "craquages".

  2. Bougez à la maison ou en extérieur en fonction de votre habitat. Si vous bénéficiez d'un espace suffisant pour faire de l'exercice en extérieur, puisqu'il fait merveilleusement beau, profitez-en. Sinon faites au mieux. Le web regorge de mini vidéos en tout genre pour bouger. N'oubliez pas que nous avons toujours la possibilité de courir/marcher dans notre quartier dans un rayon d'1 km.

  3. Et si vous testiez le jeûne intermittent : cela consiste à laisser de 16 et 20 h entre 2 repas. Par exemple, vous pourriez sauter le petit-déjeuner. Limitez-vous à boire de l'eau, des tisanes, évitez tous les excitants, et limiter la période de repas quotidienne à 8 heures, c'est-à-dire entre 12 h et 20 h. Ensuite, vous jeûnez pendant 16 heures entre les deux. Vous n'êtes pas obligé de le faire tous les jours, essayez 3 fois par semaine et regardez comment vous vous sentez.

  4. Si vous avez envie de manger, pour vérifier si c'est bien de la faim, je vous invite d'abord à boire. Notre corps peut nous donner des alertes que nous allons interpréter comme de la faim, alors que c'est juste une déshydratation.

  5. Quand vous êtes à table, appréciez ce que vous avez dans votre assiette, prenez le temps de mâcher. Vous sentirez la satiété.

  6. Limitez un maximum les féculents : nous déplaçant peu, bougeant peu, nous en avons besoin en faible quantité. Evitez les sucres raffinés, et si vous avez envie de sucre, mangez des fruits. Nous sommes au printemps et nous commençons à avoir une belle diversité de fruits, alors faites-vous plaisir avec des fruits. Vous pouvez les consommer sous la forme brute à croquer, ou smoothie mixé avec un peu de mâche, de cresson... Evitez au maximum les jus pur fruits qui ne font que faire monter la glycémie et déclencher une sensation de faim.

  7. Reposez-vous : perdant moins de temps dans les transports, ayant moins de déplacements, nous sommes beaucoup moins stressés par les horaires, alors profitez-en pour récupérer, pour dormir, pour vous reposer. Des études ont prouvé que les personnes ayant un sommeil de 8 h constant mangeaient 200 à 300 kcal de moins par jour qu’une personne dormant 6 h par nuit ! Une autre étude a démontré que ces même personnes en manque de sommeil étaient plus à même d’avoir des envies, voire même des « crises » donnant à une orgie de glucides. Un drame lorsque l’on veut perdre du poids. De nombreuses études ont prouvé qu’une augmentation du sommeil de seulement quelques heures pouvait avoir un effet considérable sur le poids. Lorsque l’on cherche à perdre du poids, on cherche en réalité à perdre du gras.

D’après l’étude de Wang et Al 2018 : l’étude a été faite entre deux groupes de personnes  Le groupe numéro 1 dormait 6h20 par nuit de façon linéaire. Le groupe numéro 2 dormait 5h40 par nuit mais rattrapait le manque de sommeil le week-end.

Le groupe numéro 1 à perdu 81% de masse graisseuse sur la totalité de la perte de poids. Alors que le groupe numéro 2, dormant moins, a perdu seulement 17% de masse graisseuse et donc 83% de masse maigre (muscle).

En résumé, pour perdre du poids et notamment du gras, il faut faire attention à son sommeil ! Et surtout, le faire quotidiennement.


8. Travaillez sur vos peurs par le biais de la méditation. Si vous allez sur YouTube, vous trouverez beaucoup de vidéos de méditations guidées, pour lâcher prise, pour garder confiance... N'hésitez pas à vous créer des moments rituels, au quotidien pour méditer, c'est-à-dire pour ramener de la paix à l'intérieur de vous-même.

9. Encouragez-vous, soyez doux avec vous-même.

Se tromper, se rater, échouer. C’est simplement se rapprocher de son succès.

Toutes les choses de valeur demandent un jour ou l’autre du travail. Vous êtes une personne de valeur, alors osez aller vers votre rêve de mieux être dans votre corps, et être en meilleur santé. Vous le valez bien !







16 vues
  • s-facebook
  • Twitter Metallic